Vers page d'accueil Université de Toulouse - Jean Jaurès Vers page d'accueil Université de Toulouse - Jean Jaurès
Accès ENT

Actualité

Vous êtes ici : Accueil Philosophie > Actualité


BRAZUCA NEGÃO E SEBENTO / BRÉSILIEN NOIR ET CRASSEUX

le 4 septembre 2018

Jean-Christophe Goddard (éditions N-1, 2018)

Brésiliens noirs et crasseux.JPG

Brésiliens noirs et crasseux.JPG

Brésilien noir et crasseux, est un livre joyeusement-méchant et méchamment-joyeux distingué par le mé-prix des imbéciles de la Patrie – les patridiots de tous les côtés de l’Atlantique – enregistré sous le code 978-85-66943-40-5, dans la catégorie « sciences politiques », « Philosophie », « Anthropologie », « Fiction ». Mais Brésilien noir et crasseux tient fermement en échec son code barre de pesage éditorial et commercial international, généré moyennant une certaine quantité de silice, d’or, de palladium, de fer, d’aluminium, de plomb, de zinc, de nickel, d’étain, d’argent, de platine, de mercure, de cobalt, d’antimoine, d’arsenic, de baryum, de béryllium, de cadmium, d’indium, de pétrole, de cuivre, de sélénium, de sable et de téflon, toutes matières accumulées par extraction. Inexportable par cargaison transatlantique, il restitue l’or de l’île Pindorama au ventre de la terre. Brésilien noir et crasseux, pratique une littérature de forêt, tropicale et dense, une littérature de vasière, la même tropicalité qui en Amérique latine, en Afrique ou en Océanie, signifie d’abord la déglutition de l’homme blanc et de sa réalité dans les réalités, les natures métamorphiques de la Forêt où tout se mélange. Sous chaque mot, chaque foutu agencement d’énoncés, grouille toute une vermine qui enfouit plus profondément, décompose, déglutit et chie toute la matière lexicale et grammaticale de la langue, fait communiquer les substances liquides et gazeuses de la pensée, pour de nouvelles pousses invasives et faire que Lévi-Strauss, l’académicien des quais de Seine remonte à bord de son cargo, dégouté – le pauvre – par le spectacle écœurant de la mangrove en décomposition fertile. Brésilien noir et crasseux, c’est l’histoire d’une décomposition et d’un pourrissement en forêt, d’un devenir terre, humus, du sens, de l’écriture et de sa lecture. Il a été écrit par un déserteur de faczenda française répondant au nom de sonnette « Jean-Christophe Goddard », enlevé vers un Quilombo sémiotique en forêt-sertão par une horde hétérogène, de personnages et d’écrivains, d’amis et d’ennemis, d’assassins et de poètes, parmi lesquels l’anthropologue cariocaonça flécheur-tentateur de français, Eduardo Viveiros de Castro, et le yolok amazonien apparu à l’instigation involontaire du premier sous l’apparence d’un traducteur-déglutisseur nippon-guarani, Takashi Wakamatsu. Afin d’offrir l’occasion d’assister au moins une fois dans sa vie à l’effondrement (catatau !) de l’épistémè académique coloniale française dans un formidable éclat de pleurer-rire. Sinon, Brésilien noir et crasseux est un livre illisible. Il raconte la véritable histoire de Bento de Espinosa, Franny Deleuze, Dina Lévi-Strauss, Chaya Ohloclitorispector, Galli Mathias Latour, etc. et tous les autres personnages conceptuels de l’Histoire, à propos desquels l’Académie n’a cessé de répandre de fausses informations. Il raconte notamment l’histoire de Descartes, qui appelé au Pernambouc par Nassau et établi à Recife, écrit tous les matins au réveil, habillé en mae-de-santo, dans une langue afro-asiatique, une longue lettre à un certain Bento, un juif d’Amsterdam, qui la traduit en latin et l’insère, selon un système de classement très sophistiqué, par axiomes, propositions et scolies, dans une « Ethique », qu’il projette de faire paraître sous le nom de Spinoza, chez un éditeur hollandais. Ce qui est la stricte vérité.

Type :
Publication

rédigé par Aline Wiame

mise à jour le 3 septembre 2018


Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page

S'abonner à la newsletter