Vers page d'accueil Université de Toulouse - Jean Jaurès Vers page d'accueil Université de Toulouse - Jean Jaurès
Accès ENT

Actualité

Vous êtes ici : Accueil Philosophie > Actualité


Colloque international "De Dieu qui vient à l’idée : de l’altérité à l’Illéité" - 03-05 juillet 2018

du 3 juillet 2018 au 5 juillet 2018
Du 03 au 05 juillet, amphithéâtre du Gai Savoir et Librairie Ombres Blanches

Colloque organisé par la SIREL

SIREL.jpg

SIREL.jpg

9th SIREL annual conference

A la mémoire de Thomas « Choplair » Gutleben

« C’est la signification de l’au-delà, de la transcendance et non pas l’éthique que notre étude recherche. » Enoncée dans « Dieu et la philosophie », l’article qui est au centre de son recueil De Dieu qui vient à l’idée (1982), cette déclaration de Levinas ne peut que susciter la perplexité. La transcendance se serait-elle substituée à l’éthique et Dieu, à l’autre homme ? Ce que Levinas dit du mot « Dieu » renforce encore cette perplexité. Ce mot signifie une transcendance encore plus radicale que celle d’autrui : « Dieu n’est pas simplement le « premier autrui » ou « autrui par excellence », mais autre qu’autrui, autre autrement, autre d’altérité préalable à l’altérité d’autrui, à l’astreinte éthique au prochain, et différent de tout prochain, transcendant jusqu’à l’absence… ».
Les déclarations de Levinas suscitent bien des questions. Pourquoi ce recours, qui plus est dans une œuvre tardive, à l’idée de Dieu chez un penseur pour qui l’éthique est la « philosophie première », et la relation avec autrui, la source de tout sens ? Que signifie une transcendance non seulement plus radicale que celle d’autrui, mais autre que la sienne ? Et en quoi le fait de penser une transcendance « au-delà de l’être » battrait en brèche toute velléité de faire de Dieu un être en le réduisant à un objet de connaissance ou d’une expérience religieuse ?
Si Dieu est bien « transcendant jusqu’à l’absence », comment peut-il « venir à l’idée » ? Comment son sens peut-il se donner sous la forme d’une idée qui, comme le voulait Descartes, « a été mise en moi » ? Comment penser ensemble la « transcendance jusqu’à l’absence » et la « transcendance dans l’immanence » propre à une altérité dont l’appel à la responsabilité se fait entendre au « plus profond de moi-même » ?

Ce colloque propose de réfléchir à ces questions. Les communications des intervenants devront porter impérativement sur De Dieu qui vient à l’idée, sur la situation de l’ouvrage par rapport aux œuvres antérieures de Levinas, sur les thèmes et les questions qui y sont abordés et sur les relations de Levinas aux représentants de la tradition philosophique ou de la pensée contemporaine cités dans son ouvrage.

Consultez le programme: http://www.sirel-levinas.org/dotclear/index.php?post/2018/05/29/Colloque-international-de-philosophie%2C-3-4-5-juillet-2018-%7C-Universit%C3%A9-de-Toulouse2-Jean-Jaur%C3%A8s2

Type :
Journées d'études, Manifestation, Colloque - Séminaire
Contact :
Lieu(x) :
Toulouse - Campus du Mirail
Renseignements pratiques :
Equipe de Recherche sur les Rationalités Philosophiques et les Savoirs (ERRAPHIS)

rédigé par Aline Wiame

mise à jour le 3 juillet 2018


Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page

S'abonner à la newsletter