Des mimes et des murs

Publié le 3 octobre 2012 Mis à jour le 12 juin 2013
le 4 septembre 2012
Des mimes et des murs
Des mimes et des murs

Robert Kaddouch avec la collaboration de Sébastien Miravète, Gruppen éditions, septembre 2012.

Après de nombreuses années de pratique en tant qu'enseignant et formateur d'enseignants, Robert Kaddouch propose dans ce livre un exposé clair, concret et complet de ce qu'est la création, et présente une méthode pour la développer. Pour cela, il a choisi de décrire avec précision deux séances représentatives de sa démarche.

En effet, ces deux études pédagogiques nous apprennent le fonctionnement précis de la création de son point de vue d'enseignant de la musique, et les dispositifs qu’il est nécessaire de mettre en place. Elles nous rappellent en dernière instance que la création ne peut exister sans communication, et réciproquement.

Les pédagogies de la création que nous connaissons actuellement se focalisent sur l’idée que toute création serait un mode d'expression, mais aussi sur une volonté de laisser l'enfant découvrir librement ses potentialités, comme si cela pouvait suffire. Pourtant, Pierre (un jeune autiste) et Théodore (doué d’un haut potentiel) nous montrent bien que l’on ne s'exprime pas toujours lorsqu'on crée, et que s'exprimer ne se réduit pas à faire ce que l'on veut.

La tâche de l'enseignant ne peut se limiter au fait d’exposer l'élève à des activités de création (improvisation, situations-problèmes non standards, etc.), ou de libre expression. Son rôle est d'intervenir activement durant l'acte même de création afin de le soutenir, de bloquer ce qui en freine l'accomplissement, et d'aider l'enfant à le relier à ce qui lui correspond. Soutenir, bloquer, relier, tel est le rôle d'un enseignant qui cherche à éveiller et à rendre autonome ce qui est plus qu'un simple acte de création ou de communication et que Robert Kaddouch nomme conductibilité.


Partenaires :